The Dizzy Brains

Eddy, Mahefa, Poun, Mirana


Madagascar


Artist’s social networks & other links:

OFFICIAL SITE_SYMBO_TRANSPARENT_002 FACEBOOK_SYMBOL_TEANSPARENT_002 TWITTER_SYMBOL_TRANSPARENT_002 SOUNDCLOUD_SYMBOL_TRANSPARENT_002 BANDCAMP_SYMBOL_TRANSPARENT_002 SPOTIFY_SYMBOL_TRANSPARENT_002 iTUNES_SYMBOL_TRANSPARENT_002 REVERBNATION_SYMBOL_TRANSPERENT DEEZER_SYMBOL_TRANSPARENT SHAZAN_SYMBOL_TRANSPARENT LAST_FM_SYMBOL_TRANSPARENT ALLMUSIC_SYMBOL DISCOGS_SYMBOL_TRANSPARENT_002 WIKIPEDIA_SYMBOL_TRANSPARENT_002 EMAIL_SYMBOL_TRANSPARENT


FACEBOOK_SYMBOL_TEANSPARENT_002….The Dizzy Brains ? Une dynastie familiale à la Asheton (The Stooges), plutôt que Gallagher (Oasis). Deux frangins auteurs-compositeurs : le bassiste Mahefa et le chanteur Eddy. Deux gosses d’une vingtaine d’années, élevés aux vinyles d’un père mélomane (The Kinks, The Kingsmen, The Vines, The Sonics…) et au passif scénique bien entamé. Sauf que, malgré le « The » en étendard, le rock malgache a moins de potes que son compatriote métal ou folklorique. Pire : le style joue les bannis. D’où sa dimension affranchie loin, très loin, de nos débats aussi nostalgiques qu’encyclopédiques… La survie ? Ici aussi.

The Dizzy Brains_001C’est en 2011, que l’idée jaillit. Eddy, aux toilettes (ça ne s’invente pas), trouve la martingale en écoutant 7h du matin de Jacqueline Taïeb. Vlan ! Aussi simple que ça. Comme la forme qu’ils adopteront, mélangeant narration du quotidien et orchestration mini. Leur nom ? Littéralement « Les Étourdis », inspiré par l’ironie d’un Jacques Dutronc et le je-m’en-foutisme d’un Gainsbourg qu’ils glorifient. De Dutronc, ils adoptent d’ailleurs Les Cactus, dans une version où les épines se ramassent à la pelle… Mais leur sujet de vénération reste The Sonics, dont l’adaptation de Louie Louie et Have Love Will Travel en malgache trône dans leur premier essai « Môla Kely » (2013, No Comment). Des chansons évoquant les filles faciles parmi un album signifiant « Petite Salope »… Hé oui. Continue reading →

NEWS_PAPERS_GRAPHIC_TRANSPARENT

The Dizzy Brains, la biographie

(Samuel Degasne, Journaliste dépendant & théoriste musical)

« Pas évident de vivre avec tous ces flics prêts à te tirer dessus (…) C’est pour ça que je préfère ne rien faire, traîner dans la rue : 3 000 ariary, ce n’est même pas le prix d’une prostituée (…) Et encore, c’est toi qui dois rendre la monnaie… », gueulaient-ils, dès 2013, dans leur titre Vangy.

Alors quoi ? Rengaine gangsta pour minettes en quête de gros bras ? Balancée par des Californiens décapotés, avec arme factice dans le falzar ? Non. Seulement la réalité d’un quatuor rock squattant l’un des pays les plus pauvres et corrompus du monde :Madagascar… De quoi vous remettre les idées en place, sur la forme comme sur le fond. De l’or en barre ! Pas étonnant que les Trans Musicales de Rennes les aient braconnés : leur musique est un bastion, prêt à damer le pion des reclus. Donner le ton, rien de plus, certificat d’authenticité inclus.

Le rock n’a plus rien à inventer ? Ha ha. Mélangez injustices, absence de perspectives et restriction des libertés… Vous recevrez en boomerang l’électricité que nos sociétés ont parfois aseptisée. Car ces quatre-là n’ont rien à perdre, jouent leur va-tout et veulent balancer du son quand ça les chante. Comme ILS le chantent. Avec, surtout, ce sentiment d’urgence et cette envie d’errance… De là vient leur passion pour le rock’n’roll débridé (préférant Little Richard à Presley), le garage et autres ambiances psychées. Pas que de la musique, non : de véritables morceaux de bravoures, avec un vécu et du poil autour. Continue reading →

« The Dizzy Brains, Madagascar pays punk »

Le souffle rock d’un groupe de garage venu de Madagascar

Avant première d’un documentaire réunionnais inédit Austral Films Factory, annonce la diffusion de son premier documentaire « The Dizzy Brains, Madagascar pays punk ». Un documentaire fort et sensible à découvrir en première partie du concert des Dizzy Brains et Risk Zéro, le 7 avril au Téat Plein Air de Saint Gilles.

Le 4 décembre 2015, le public des Trans Musicales de Rennes se prend en pleine face le souffle rock d’un groupe de garage venu de Madagascar. Une tournée de 50 dates en 2016, la petite sœur en 2017, un accueil médiatique hors du commun, un public qui retrouve le goût du pogo… D’Antsirabe à Rennes, des quartiers chauds de Tananarive à Solidays, le documentaire de 55′ The Dizzy Brains, Madagascar pays punk a été tourné entre février et septembre 2017 pendant la phase de préparation d’un second album très attendu après « Out of the cage ». Il nous emmène sur les traces d’un groupe qui puise son énergie et sa rage dans l’immobilisme d’un pays corrompu et sclérosé, où on continue de mourir de faim au XXIe siècle. Continue reading →

The Dizzy Brains, le rock version malgache

(Par Daniel Lieuze)

RFIEn cette année de commémoration des 40 ans de la culture punk, le groupe de Madagascar révolutionne les codes. The Dizzy Brains s’affirment “of the future” plutôt que “no future” avec leur premier album “Out of the cage”. A l’occasion de leur tournée française, ils sont en concert le 19 mai à Canal 93 à Bobigny et le 17 juin au Pan Piper à Paris.

Ils sont quatre garçons âgés d’une vingtaine d’années venus des quartiers populaires d’Antananarivo, la capitale malgache. Leur nom : The Dizzy Brains (“les cerveaux étourdis”). Révélés en France en décembre dernier lors du célèbre festival les Transmusicales de Rennes en Bretagne, pour leur première sortie hors du pays, ce groupe est LA sensation du moment avec son premier album Out of the cage (“hors de la cage”). Treize plages à vous couper le souffle… tant ces jeunes “crachent” leur rage. Une hargne mise en avant grâce à une musique des plus efficaces: le punk-rock. Et oui sur l’ile Rouge, on ne bouge pas que sur le salegy, ce rythme en 6/8 emblématique et dominant. Il existe aussi d’autres courants musicaux comme le métal, le rock garage portés par une nouvelle génération qui s’affranchit des codes culturels locaux. Les tananariviens veulent avant tout envoyer du gros son débridé et psyché avec des riffs de guitares survoltés et autres lignes de basse entêtantes. Un choix musical en parfaite adéquation avec leurs textes. Véritable bombe verbale lancée en langue malgache et en anglais, les Dizzy “balancent” : injustices, manque de perspectives, restriction des libertés, corruption, misère… Continue reading →

THE DIZZY BRAINS

Le rock décapant venu tout droit de Madagascar

X-RAY PRODUCTION_LOGOFondé en 2011 par 2 frères, Eddy au chant et Mahefa à la basse, ce quatuor joue un rock garage qui a séduit les Trans Musicales en 2015.

Tout se passe à Tananarive, capitale de l’île de Madagascar, un des pays les plus pauvres, corrompus et dangereux du monde. Ces gueules d’amour de 20 ans et quelques transcendent leur quotidien sur fond de guitares déchainées à faire rougir leurs contemporains occidentaux. Leur album « Out Of The Cage » est désormais disponible !

L’esprit rock reprend ici tout son sens ! Continue reading →


qobuz_logo

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: